Le Hotlinking

Ce matin, j’étais entrain de lire un article de Timo (as Le Hollandais Volant) et de fil en aiguille je suis repassé sur la Taxe google Image pour terminer sur une page dédiée aux droits et obligation d’un webmaster (en France).

« Tel un criquet pèlerin je dévaste ces champs de pages découverts sur le net bondissant d’un site à l’autre en dévorant les centaines de caractères qui les composent. » – la phrase philosophique du jour –

Et là je suis tombé sur une section dédiée au Hotlink, qui n’est autre que le fait pour un site tier de lier une image hébergée sur votre serveur et donc d’avoir pour conséquence de consommer VOTRE bande passante.

Alors, personnellement comme le fait remarquer Timo, si l’on est pas dans une situation d’abus et que ce n’est pas mal intentionné, il faut relativiser et réagir en fonction de son type d’hébergement (bande passante illimité ou pas).

Comme je n’ai pas l’intention de réécrire l’article de Timo, je vais me permettre de recopier la section dédiée à ce sujet et de bien entendu citer mes sources. D’avance je remercie Timo.

L’article original est consultable à cette adresse: http://lehollandaisvolant.net/tuto/legal/#a3

Le Hotlinking

C’est le fait pour un autre site de lier une image a vous, pour économiser sa bande passante (en pompant la vôtre, à votre insu). En gros, c’est comme si votre voisin utilisait votre jardin pour garer sa tondeuse, dans le but de gagner de la place chez lui.

Une image hébergée chez vous est affichée sur la page d’un autre site, l’autre site économise ainsi sa propre bande passante.

 

Ne pensez pas qu’il s’agit de quelque chose d’anodin : si vous avez un hébergement limité à 10Go de bande passante par mois, et qu’une de vos photos (3 Mo) est hotlinké sur un site web, il suffit que ce site ait 1200 visiteurs par jour pour consommer la totalité de votre bande passante en 3 jours.

Le site en question vole votre bande passante, et le hotlinking est considéré comme tel ! (RÉFÉRENCE)

C’est aussi une violation du Code de la Propriété Intellectuelle : l’image n’est pas contrefaite (pas copiée) mais elle est diffusée par un moyen que l’auteur n’a pas approuvée :

Le droit d’exploitation appartenant à l’auteur comprend le droit de représentation et le droit de reproduction. Article L122-1 de la CPI

La représentation consiste dans la communication de l’œuvre au public par un procédé quelconque. Article L122-2 de la CPI

Donc si vous (l’auteur) constatez que le site utilise votre bande passante à votre insu, alors vous avez le droit de vous plaindre : l’auteur seul a le droit sur l’exploitation et la diffusion au public de son œuvre.

 

Que faire en cas de hotlinking ?

Personnellement, je vois deux cas :

  • Soit l’image est hotlinké sur un forum ou une page, comme illustration d’un problème ou quelque chose. Dans ce cas, je ne vois pas d’inconvénient : il n’y a pas intention de faire du mal (ce n’est pas un vol intentionnel de bande passante pour faire couler mon site, par exemple). Aussi, un topic de forum se retrouve assez rapidement dans les oubliettes, donc il ne risque pas de consommer de la bande passante pendant des lustres.
    De plus, mon image ne fait qu’aider et c’est le premier but de mon site.
  • Soit il y’a abus : par exemple 50 images, tous de mon site, sont affichées dans une galerie sur un blog ou un forum, sans aucun lien. Dans ce cas y’a de l’abus (quand on trouve une page web avec 50 images intéressantes, on donne le lien : on va pas linker toutes les images), et je dois faire quelque chose, ne serait-ce que pour la survie de mon site (la quantité de bande passante n’est pas négligeable…).

Ce « quelque chose » c’est : discuter avec le webmaster ou interdire techniquement le hotlinking. (Y’a aussi l’action en justice, mais je ne connais aucun cas de site qui soit allé jusque-là pour du hotlink.)

 

Négocier gentiment

Je dis « gentiment » car souvent les internautes ne songent pas au dégâts que peuvent faire un hotlink. Il convient simplement de leurs dire.

Contactez le webmaster, déjà : lui expliquer que ça bouffe votre passante (si elle était illimité pour moi, ok, c’est pas grave, mais ce n’est pas le cas.) et que votre site risque d’être ralenti. Si ça devait m’arriver, je demanderais de laisser quelques images hotlinké et de remplacer les autres par une phrase du genre « il y’en a d’autre sur ce site : http://lehollandaisvolant.net/ ». Ou alors de reprendre mes images et de les héberger ailleurs.

Il m’est aussi arrivé de voir quelques webmasters utiliser des images hébergés ici comme image de fond de leurs pages. Ça ne me dérange pas plus que ça, mais à 1Mo l’image de fond, les 10Go sont vite épuisés…).
Interdire le hotlinking : .htaccess

 

La solution radicale.

Le serveur web permet de faire quelques bricoles sympa. Comparer le site actuel avec le site qui demande un fichier qu’il héberge, par exemple.
Ainsi, si une page de http://lehollandaisvolant.net/ veut intégrer une image de mon serveur : il s’agit du même site, c’est OK. En revanche, si une page http://site1.net/image.html demande une image de mon hébergement, les sites sont différents et il faut interdire l’envoie de l’image :

illustration d’un moyen d’arrêter le hotlinking

Il est possible de faire cela à l’aide du fichier .htaccess, placé à la racine du site. Suivant la source de la requête, on autorise ou non l’envoie de l’image. Le fichier .htaccess doit contenir quelque chose dans ce genre :

Les lignes 2 à 4 sont les sites que l’on interdit (on peut en mettre d’autres). Le « OR » à la fin de la ligne ne doit pas être donnée à la fin de la dernière ligne.

L’URL sur la 5ème ligne, c’est l’image que verront les visiteurs du site que vous aurez bloqué. Attention : il fait évidement placer votre image ailleurs que sur votre site, car sinon il sera bloqué lui aussi !

Pour interdire tous les sites de lier vos images (peu recommandé) :

D’autres possibilités sont donnés sur cette page : Mod_rewrite, ou la réécriture des URL « à la volée ».

Dans tous les cas, je ne pense pas qu’ouvrir un procès soit la bonne solution pour contrer quelqu’un qui lie vos images. Il y’a des moyens très efficaces pour empêcher ça (ré-écriture conditionnelle par .htaccess, par exemple).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *